Articles - Ordinateurs old school

Olivetti PCS 386SX

  |   322  |   Commentaires (2)  |  Ordinateurs old school
Voici un vieux PC Olivetti du début des années 90 à base 386SX 16Mhz en provenance d'eBay Italie.

Unité au format desktop compact, connecteurs usuels à l'arrière. Le cordon d'alimentation (fixe) est hélas coupé. La prise IEC femelle est pour l'écran. Évidemment appareil non-testé par le vendeur ("as-is").

C'est promis on fera attention :)

Le PC à l'air d'être stock et sain, 4 barrettes SIMM30 de 256Ko pour former les 1Mo d'origine.

Disque dur Conner de 40Mo et FDD de 1.44Mo 3.5".

Cela correspond aux spécifications d'origine.

Un petit PCB rien que pour les bobines de filtrage en mode commun pour le secteur (EMI). Le bouton de l'alimentation coupe aussi la prise externe femelle pour l'écran.

Alimentation old school de 1990.

Ici pas de souci avec les condensateurs papier métallisé, se sont des WIMA qui vieillissent bien, pas de RIFA qui explosent :lol . Le PC n'a aucune trace de rouille et ne sent pas. Il a toujours été bien stocké au sec. Ouf, cela évite bien des problèmes.

Transformateur fabriqué semaine 42 de 1990.

Pas de domino ou de bornes rapides sous la main, je relie les fils avec un peu de soudure histoire vite-fait pour tester. Flemme de mettre du chatterton au passage.

Un petit mouchoir en tissu (sec évidemment) fera l'affaire afin d'éviter les C/C malencontreux.

Vue globale. Tout est super intégré sur la carte mère. Impossible de trouver de la documentation technique sur les jumpers. D'ailleurs ils ne sont même pas sérigraphiés (Jn/JPn).

Circuits
CPU Intel 80386SX 16Mhz PQFP
Video Paradise PVGA1A-JK
RAM : 8x Samsung KM41C464P-10 (32Ko) - 256Ko total
RAMDAC : IMSG176P-40
Mémoire 4x256Ko FPM SIMM30
Chipset Headland/G2 GC102-PC / HT113 / HT101SX
ROM (BIOS) 2x AM27C512
Contrôleur clavier Mitsubishi M5L8042
Contrôleur série/LTP TI TL16C451FN
Contrôleur floppy Western Digital WD37C65CJM
Contrôleur IDE Intégré au chipset Headland

Le PC ne démarre pas électriquement, seulement des petits bruits de bobine dans l'alimentation.


D'ailleurs on est ici sur du très basique, uniquement des composants traversants et pistes simple face.


Composants principaux alimentation
Pont redresseur Semikron SKB B380 C1500 L5B
Contrôleur MLI ST TDA4601
Transistor de hachage ST SGSF444
Photocoupleur Philips CNX83A
Redressement secondaire USD935 (Schottky) + 2N6505 (SCR)
Régulateurs LM7912CT + 78T12C
Superviseur (secondaire) TI TL7705ACP

Le fusible étant bon et l'alimentation essayant de démarrer, on peut mettre de coté un gros problème au primaire. Quand une alimentation "pompe" il n'y a pas 36 causes, souvent l'alimentation s'écroule et essaye de repartir continuellement car il y a une forte charge au secondaire, généralement induite par un court-circuit franc. Après avoir retiré l'alimentation du FDD et du HDD : idem. Soit le problème est coté carte-mère, soit coté alimentation, ce qui est le plus probable.
Encore une fois, n'intervenez jamais sur une alimentation si vous n'avez aucun bagage théorique en électricité et électronique. Si vous mettez les mains dans une PSU c'est que vous savez ce que vous faîtes !
Déjà on commence par regarder l'état les condensateurs électrolytiques, chose déjà expliquée 1426435 fois sur le net. Après avoir écarté le coupable, tadaaaa !

Le problème provenait d'un condensateur tout en orange de 470µF - 40V au secondaire positionné en C25.

Si vous avez un doute sur sa culpabilité, le Siglent raconte la même chose que le Peak Atlas ESR70.


R.A.S. pour les autres coté capacité et ESR, un remplacement intégral n'est pas nécessaire ici. J'ai mis un Panasonic FM 470µF 50V 105°C à la place.

Condensateurs électrolytiques (14)
Emplacement Capacité (µF) Tension (V)
C5 / C8 / C2710025
C622025
C7163
C15100385
C21 / C22 / C33470016
C23220010
C24 / C411050
C2547040
C2922035

L'alimentation est réparée, je m'attaque à la suite, l'erreur "Timer Sync Error", ce qui est indique un problème de RTC. La responsable est toute trouvée.

On pourrait acheter le module de Necroware mais on va faire moins cher avec un simple stylo MaAnt D1 (ou Dremel).
La restauration de ces DS1287 a été documentée 9872114 fois sur le net depuis plus de 10 ans.
Moi j'aime bien (quand on a la place) y coller un socket pour CR2032 dessus : lien 1 et lien 2.

Penser à bien couper la pile interne hors service.

Voilà, l'erreur n'est plus là, le boot va plus loin. Pas besoin de disquette "propriétaire". Le setup est accessible via la ROM avec cette combinaison de 4 touches : CTRL + MAJ + ALT + SUPPR.


Le disque dur s'est révélé être 100% fonctionnel et aucun formatage de fait. Dessus un MS-DOS 5.0, Works 2.0 et Windows 3.1 en italien. Je n'ai pas pu lancer le Windows 3.1 même en /3 et /S.





J'ai refait un cordon secteur tout propre :

Un petit dépoussiérage du lecteur de disquettes. Les FDD et HDD sont vissés par dessous, pas très pratique pour la maintenance.

Une des quatre barrettes de 256Ko.

J'en ai profité pour les remplacer par huit de 1Mo chacune, soit 8Mo au total.


Il est à noter que la carte embarque pas moins de 6 Programmable Array Logic (entourés en rouge). Je n'ai pas retiré les étiquettes mais je les soupçonne d'être des MMI PAL16R8C ou équivalent. En cas de problème grave avec une de ces puces la carte mère devient irréparable.

Il fonctionne.

Coté vitesse, j'ai ajouté un 387 dessus pour la forme. J'avais toujours eu des 486 jusque là et ici l'absence totale de cache (L1 comme L2) se fait sentir.



La puce vidéo n'est pas la plus vaillante non plus.

L'architecture interne est la même que celui-ci en 286 restauré par RetroSpector78 :


Je vous suggère également cette vidéo de Rodrik concernant un modèle précédent en 286 qui a eu moins de chance (inondation) :