News - Vie de Youtube

Quand Maz déconne ou la mise à mort du bénévolat

Bon je vais encore une fois ne pas être très gentil. :p



Cela n'enlève en rien ses qualités techniques concernant ses réparations mais c'est bien la peine de nous sortir du Sénèque pour montrer une telle mentalité quelques vidéos plus tard. Encore une personne en mode tryhard dans le Youtube Game : la progression de ma chaîne, les abonnés, les vues, le watchtime, les revenus, les chiffres. Kirby54 n'est pas loin, la pa$$ion. Les commentaires des gens sous la vidéos sont partagés. Certains ne se laissent pas faire, ouf une bouffée d'esprit critique.

Citation :
Ouin ouin mes viewers ont des adblockers, ce n'est pas bien !


Internet à la base c'est du partage, pas du chantage. Très étrange tous ces self-made man qui ne peuvent vivre sans autrui et communauté dès que ça parle pognon pour partir à la recherche de leur motivation. Les anciens qu'étaient ElectronikHeart, rafi857, brunocore2 et j'en oublie qui s'en foutaient royalement ont déserté les lieux. Ont-ils été dégoûtés, démotivés ? Se sont-ils juste lassés de faire des vidéos ? Entre-temps la professionnalisation des Youtubeurs (monétisation) est passée par là et ce changement de paradigme est légitimé socialement. Ils ont laissé place à des nouveaux entrepreneurs d'eux même parce qu'il s'agit de se vendre sous couvert d’intérêt général et de pseudo-bienveillance via la vulgarisation. Mais beaucoup tombent dans le piège de confondre vivre d'internet et simplement avoir une simple présence sur internet.

Oulala mais alors que devrais-je dire ? Moi qui paye un serveur quelques euros par mois depuis 2018 pour Peertube. Qui paye l'hébergement mutualisé annuel de ce site chez OVH depuis 2014. Et qui pour autant ne joue pas le jeu de l'homme-sandwich. Il n'y a pas de Tipee ou de lien Paypal ici non plus, mais que se passe t-il ? M'en suis-je déjà plain ? Pas le moins du monde, pourquoi le devrais-je ? C'est assumer le choix de ne pas embêter mon audience/mon public, avec tout ce bazar. Ainsi, pas la peine de devoir faire appel au temps de cerveau humain disponible si on adopte cette philosophie, puisque justement on s'en émancipe. Oyez oyez, ne vous laissez pas vous faire culpabiliser de la sorte, continuez à utiliser vos bloqueurs de pub si vous le souhaitez.

Faire des choses gratuitement sur le net cela relève de l'improbable, il faut fatalement un retour sur investissement caché quelque part. Diable, où est la supercherie ? :? C'est hélas oublier l'adage Qui paie, commande ! C'est vrai, on est peu encore à résister, nous ne sommes plus majoritaires. Comment expliquer les tares de notre époque ? Voici une vidéo, s'il fallait en voir qu'une seule, puisque comme moi, j'imagine que votre temps est précieux parmi toute cette économie de l'attention. Elle va vous red pill sur le pourquoi Internet est devenu ce qu'il est (et plus généralement toute notre société). Ne pas oublier les dernières minutes (surtout la dernière) :)



Sur ce sujet, comment ne pas évoquer Guy Debord et la société du spectacle (le rapport social entre des personnes, médiatisé par des images dont "le vrai est un moment du faux".





N’exigez pas une grande estime et respectabilité si vous enchaînez les soumissions à la publicité, aux guidelines des Youtube/Twitch, aux volontés de votre public ou encore aux chiffres. Vous avez le choix de vous en défaire. Ce qui compte ce sont les actes plus que les mots. La liberté n'a pas de prix, quitte à en devenir marginal. Mais être marginal quand on est cohérent avec soi-même ce n'est pas un problème. La boucle est bouclée.

PS : Si à tout hasard vous vous méprenez sur la notion de spectacle (superficiel), ce que vous cherchez probablement est du coté du spectaculaire chez les barbares d'Alessandro Baricco.

Sans Paul & Mickey, à mettre en corrélation avec les récents balbutiements d'un certain Joueur Du Grenier.