Articles - Réparations électroménager

Restauration sèche-linge Candy GCC7913NBB

  |   505  |   Commentaires (2)  |  Réparations électroménager
Restauration lourde d'un sèche linge à condensation. Acheté sur Le Bon Coin pour 50€. La résistance a été remplacée par les anciens propriétaires car "il ne chauffe pas", hélas cela venait pas de là. Un voyant de protection "surchauffe" s'allume et empêche l'appareil d'aller à son terme, donc il ne sèche pas. La famille en a eu marre, ils ont pris un appareil neuf. Le père m'a confié avoir essayé de le nettoyer mais ne pas avoir de compresseur pour le décrasser en profondeur. Fatal error. Et oui, tambour + ventilation + vêtement = bourre = encrassement, c'est comme les diesels. Même sur Youtube on vous le dit, faut décrasser en profondeur :



Voilà la bête. Toute vêtue de noir, tant mieux comme ça pas de jaunissement et pas de retrobright.

Bingo, ça commence mal.

Le filtre a bien vécu (cuit), à remplacer.

C'est normalement "nettoyé".


Spaghettis de câbles.

La carte contrôleur de puissance.

Pour moi essai rapide OK mais sans textile cela ne veut rien dire...

L'arme indispensable pour combattre un sèche-linge :

La résistance avec son thermostat et son klixon.


Démontage du bandeau...

Après dépose de la résistance, de la bourre, quelle surprise !


Encore dans le mécanisme de verrouillage de la porte...

Des capteurs et des klixons. Ils se contrôlent au multimètre. RAS sur les miens.


"J'ai nettoyé"

Je démonte encore. De toute façon cet appareil va finir à poil complètement.

"J'ai nettoyé pourtant monsieur"

Oh un capteur sale.

La carte de commande. Rien à signaler ici, il existe même un kit pour la réparer si un jour elle crame au primaire. Visiblement celle-ci date de 2016.


Les relais...

Le LNK304GN souvent HS.

Roulement en état de décomposition. Source de bruit.


Voici un vrai nettoyage (avant/après):


Passons au condenseur (l'objet suspecté d’entrainer la panne).



Le simple tuyau d'arrosage ne suffit pas pour le déboucher entièrement et je n'ai pas de Karcher.
Remontage partiel de la façade et du tambour le temps que je réceptionne les pièces...

Une fois le tambour retiré...

Il est très joli :-)

Au fond du gros châssis en plastique, le moteur qui entraine la courroie du tambour et 2 hélices.


L'assemblage "low-cost est pensé pour une fabrication rapide mais pas facile pour la maintenance. Il faut désaccoupler toute la carcasse métallique qui épouse le châssis en forme de U, admirez-moi ça :

La partie pompe de vidange + flotteur baigne dans de la bourre humide signe de fuite ou de non-vidange.


Un autre capteur (thermistance) à tester au multimètre (22Kohm à température ambiante).

Le bloc pompe de vidange. Un flotteur en plastique pousse vers le haut la tige métallique qui elle-même actionne l'interrupteur bleu pour activer la pompe.



J'ai testé la pompe qui tourne OK mais bruit de fou. J'ai injecté du spray contact dans l'interrupteur. Ensuite le condensateur de 7µF qui n'en fait plus que 2.8... à commander.

Je trouvais que les poulies (de la courroie) avaient du mal à tourner, ce qui oblige le moteur à forcer. Il faut les démonter, les nettoyer et les re-graisser.

Je passe le châssis au tuyau d'arrosage (contaminé par la bourre accumulée un peu partout). Ici au centre la chambre où l'eau s'accumule (10cm²) et fait monter le flotteur, elle est aspirée par la pompe au même endroit.

On ne peut pas nettoyer à la main cette partie, car au bout du condenseur elle s'écoule par un petit trou dans la pièce blanche.

Remontage du moteur avec son nouveau condensateur blanc tout neuf.

Le bloc pompe nettoyé. La pompe fait monter l'eau dans le tuyau gris qui passe dessous l'appareil et remonte pour atterrir dans le bac de la porte.

Graisse cuivrée pour les axes des poulies.

Let's continue.

Les nouveaux roulements sont arrivés. Ils supportent le tambour en façade.


Avant de remettre le tambour, nettoyage et contrôle de l'usure de l'axe central du fond.


Tout est cuit, un peu de graisse cuivrée ne fera pas de mal pour tout ce monde...


L'appareil a déjà été démonté, le fil de terre simplement torsadé et enroulé dans du chatterton. Pfffffff.

Soudure + gaine thermorétractable, allez hop !


C'est mieux rangé !

Cycle terminé.


Évidemment l'appareil a refait de la bourre. Filtre (tout neuf) à nettoyer après chaque utilisation.

Voila il refonctionne. Finalement avec toutes les pièces changées, j'en ai eu pour autant qu'un modèle équivalent d'occasion en bon état de marche. :lol